Bague loup, un thème récurent en bijouterie

Le loup comme d’autres animaux est un thème récurent en bijouterie.

Le thème de la bague loup a déjà été maintes fois traité sous diverses formes. Aussi nous avons voulu aborder cette thématique de manière originale pour ce projet.

Il s’agit d’une bague tête de loup en origami.

La tête est stylisée par des facettes, les yeux étant représentés par des saphirs taillés en marquise.

Bague loup

Bague loup origami dont les yeux sont des saphirs, issue de notre collection de chevalières pour homme.

Le projet débute par la modélisation 3D de la bague sous forme d’une maquette numérique.

L’idée étant de reprendre une tête de loup en origami posée sur un simple anneau. La partie difficile étant d’accoupler correctement l’anneau avec le design en origami du loup.

Une fois la maquette ébauchée, on peut avoir une idée du rendu en métal via ces photos virtuelles en 3D:

Photos virtuelles en 3D

Vues virtuelles de notre bague loup avant fabrication

Une fois le design finalisé, on peut débuter la fabrication proprement dite de la bague.

Une maquette en résine est imprimée en 3D.

Elle nous sert à réaliser le moule en plâtre réfractaire dans lequel sera coulé notre métal en fusion.

En l’occurence ici de l’argent.

On obtient suite à cette opération de fonte à la cire perdue notre maquette de bague en argent.

maquette de bague en argent

Bague loup en argent au sortir du procédé de fonte

Il nous faut alors polir la bague afin de lui donner son rendu brillant.

Compte tenu des surfaces en origami, cela se fait à la main, face par face.

Bague loup en argent

Bague loup

Phase de polissage

Différentes vues de la bague au cours de la phase de polissage

La finition se fait en sertissant les saphirs dans les orbites de la tête de loup et en faisant le truffe du loup avec un peu de laque noire.

Bague-loup-2

Bague-loup-3

Bague-loup-4

Vues sous différents angle de la bague loup

Cette bague peut aussi être réalisée en or et avec des rubis.

Sur la tête de mon mort
Les croix et la bijouterie : une complémentarité forte