Le bijou Berbère, l’ethnique à base de corail et d’argent

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire découvrir le bijou Berbère. Mais avant d’arriver au cœur du sujet, il faut comprendre ce qu’est le peuple Berbère, ou plutôt « les peuples Berbères ». Il s’agit des habitants originaux de l’Afrique du nord, essentiellement concentrés en Algérie, Maroc, Tunisie et Libye.

Aujourd’hui le peuple Berbère regroupe une multitude de petits peuples éparpillés en Afrique du Nord, dont les plus importants sont : les touaregs (Sud de l’Algérie, de la Libye et nord du mali et du Niger), les kabyles (nord de l’Algérie), les rifains (nord du Mali), les chleuhs (sud du Maroc) et les Berbères sahariens (présent du Maroc à l’ouest à l’Egypte à l’est). Un grand peuple donc, mais surtout une grande culture, notamment en ce qui concerne les arts et l’artisanat.

Le bijou Berbère

Comme je l’expliquais plus haut, le peuple Berbère est pluriel, le bijou Berbère est donc naturellement varié. Selon l’ethnie, les couleurs et les matériaux utilisés varient. Mais il s’agit en grande partie de bijoux en argent.

Pour exemple, et parce que ce sont mes préférés, j’ai pris les bijoux touaregs et les bijoux kabyles.

Le bijou touareg

Argent et bois (ébène) sont les principales matières utilisées pour le bijou touareg. Le travail sur l’argent est essentiellement fait avec des motifs géométriques, caractéristique propre aux bijoux Berbères.

Le bracelet touareg est souvent un mix d’argent et d’ébène. Un contraste et un alliage qu’on n’a pas l’habitude de voir, et que j’adore !

Comme les touaregs étaient un peuple nomade, tout ce qu’ils possédaient les accompagnait. Les bijoux sont donc une richesse au même titre que l’or en France. Et pour les femmes, celle qui avait le plus de bijoux était la femme du mec le plus riche ! (tient, ça me rappel quelque chose ça …)

Le bijou touareg est assez massif. Amoureuses de la finesse passez votre chemin 🙂

Le bijou kabyle

Plus coloré, à l’image de la méditerranée, le bijou kabyle utilise l’argent, mais aussi beaucoup de corail autrefois récolté sur les bords de la mer méditerranée, plus difficile (et donc plus cher) à acquérir aujourd’hui à cause de la pêche intensive et sauvage (salauds !).

Outre le corail dont je vous parlais plus haut, qui est très utilisé dans les bijoux kabyles, l’émail sert à colorer bracelet, boucles d’oreilles et autres bagues en rouge, vert, jaune ou bleu. Ces couleurs sont les principales couleurs de la Kabylie, et également présentes sur le drapeau Berbère (si si il y’a un drapeau Berbère.

Sur la tête de mon mort
Les croix et la bijouterie : une complémentarité forte