Les croix et la bijouterie : une complémentarité forte

Une croix n’est composée que de deux droites qui se croisent. A leur intersection, une croix se dessine… Cet attribut est vite devenu un symbole religieux ou non. Et, comme dans beaucoup de parures, on trouve des croix de différents types qui sont devenus un attribut des bijoux fantaisie comme des bijoux de luxe ! Celui-ci apporte préciosité, caractère et élégance !

Dans cet article, vous trouverez trois types de croix mais il faut savoir qu’il en existe de nombreux autres types !

La croix latine

La croix latine est le type de croix le plus partagé et le plus commun. Mais ce n’est pas forcément le plus utilisé en bijouterie. Les croix latines sont les plus simples : deux droites qui se croisent en formant un angle droit ; les deux droite sont de tailles différentes : la barre verticale est la plus longue, contrairement à la barre horizontale qui, elle, est plus courte. Celle-ci est une croix chrétienne rappelant le sacrifice du Christ pour tous les péchés de l’homme. On la retrouve régulièrement dans les bijoux !

La croix égyptienne (Ankh)

La croix égyptienne représente un hiéroglyphe signifiant la « vie ». Si l’origine de ce hiéroglyphe est mal connue (plusieurs hypothèses ont été émises), cette croix est largement utilisée dans l’art égyptien antique. Cette croix possède deux barres aux extrémités évasées ainsi qu’une partie haute ovale (comme une tête stylisée). On retrouve cette forme dans de nombreux bijoux. Par exemple, dans ce bracelet, elle est associée avec des têtes de mort dans un bracelet réglable (élastique).

La croix grecque ou byzantine

On peut trouver deux versions à cette croix. D’un côté, on peut trouver des croises dont les deux barres de même longueur se croisent à angle droit ; à chaque extrémité, les droites semblent se scinder en deux pour se recourber. D’un autre côté, on trouve des croix ressemblantes mais avec des droites de longueur non équivalentes, cette dernière version étant donc plus proche de la croix latine.

Cette forme, utilisée par l’église orthodoxe, se prêt assez bien à tous les fabrications et élaboration de bijoux…

Sur la tête de mon mort
Le bijou Berbère, l’ethnique à base de corail et d’argent